Une écriture, une aventure

L'écriture de ce livre a constitué une sacrée aventure, à plus d'un titre ! tout d'abord, je n'ai écrit que longtemps après avoir vécu ces grâces, et sans avoir pris de notes sur lesquelles m'appuyer. Ensuite, ce texte ne m'a pas été commandé par un éditeur et je n'ai pas cherché à m'assurer qu'une maison d'édition veuille miser sur mon projet avant de m'adonner à l'écriture. Le pari s'avérait d'autant plus risqué que je n'avais jamais publié un livre "grand public" et que l'écriture qui m'était la plus familière était d'un tout autre style, celui destiné à des lecteurs de sciences sociales. Tout un parcours à accomplir en confiance... 

Une écriture inattendue...

"Avant, pendant et après le chemin, je n'ai pas un instant songé à écrire. Je voulais vivre ce que la vie m'offrirait, c'est tout ! Surtout pas prendre la plume. À cette époque-là, je passais tout mon temps à lire et à produire, et par ce voyage je désirais simplement marcher et remercier, être avec mon filleul et goûter à la joie d'être immergée dans nos si belles campagnes. Je n'ai donc pris aucune note, tenu aucun journal de bord. Pas le moindre mot noir sur blanc en route, très peu de photos prises aussi. Vivre au premier degré, sans chercher à cristalliser, à mémoriser. Vivre dans l'instant, pour l'instant.

J'ai écrit ces sept grâces sept ans après avoir vécu cette première expérience de pèlerinage. Je l’ai fait parce que j'en ai reçu commande. À celui qui me le demandait, je ne pouvais le refuser.

"Le chemin de l'écriture", annexes de Sept grâces sur le chemin de Compostelle, p. 149

Propulsée sur des "Chemins d'étoiles"

Au bout de mon chemin d'écriture, une issue providentielle m'attendait en croisant la route de mon éditrice, Gaële de la Brosse. La papesse de l'édition française sur les pèlerinages, qui a fondé la revue et le réseau "Chemins d'étoiles" (association présidée par Sylvain Tesson), s'apprêtait à lancer sa nouvelle collection éponyme chez Salvator lorsque je lui envoyais mon texte, sans savoir qu'il était dans la veine de sa future collection. Son projet : accueillir "tous ceux qui, à travers l’évocation d’un lieu ou d’un itinéraire, abordent les questions essentielles de l’existence".  Elle eut l'audace de me faire confiance pour ouvrir ce bal enthousiasmant. Merci la Vie, merci à Gaële et aux éditions Salvator !

Et entourée d'anges tutélaires

Luc Adrian, grand pèlerin devant l'Eternel et auteur bien connu des passionnés du Chemin, a eu la générosité de préfacer Sept grâces avec une sensibilité et un style qui m'ont beaucoup touchée. J'y ai gagné un ami et un frère en Christ.

Trois autres amis m'ont fait l'honneur de livrer un écho à mon récit, le rehaussant chacun à leur façon. Annick de Souzenelle, Bertrand Vergely et frère Benoît Billot enrichissent ainsi notre itinérance de grâce en grâce avec des mots puissants et une clairvoyance saisissante. Ces précieux échos sont réunis dans les annexes, dans la partie "chemins partagés". Mon chemin d'écriture s'en est trouvé couronné et je leur suis toute reconnaissante de leur intention envers vous tous, lecteurs et lectrices de cet ouvrage. 

© 2020 par Marie-Eve Humery. Créé avec Wix.com